logo écrivain
Accueil écrivain versant .Tv
Le contact.
Pourquoi la Chaîne Youtube ecrivain.TV
Le forum des écrivains.
Le catalogue complet.
Comment devenir écrivain ?

Roger Cavalié du Tarn-et-Garonne interview écrite 2018

Au sujet de ses romans régionalistes après instituteur, professeur inspecteur EN
Abonnement Gratuit Youtube - Vidéos

Roger Cavalié :

- Dans quel genre littéraire vous situez-vous ?
Romans régionalistes (spécifiquement Sud-Ouest)
 
- Votre premier livre publié ?
2013 : parution du roman « Le Vieux Cartable » aux Éditions De Borée (8500 exemplaires vendus en grand format, actuellement réédité en format de poche dans la collection « Terre de poche ».
 
- Depuis ?
2016 : parution du roman « Julien l’insoumis » aux Éditions De Borée (8500 exemplaires vendus en grand format, actuellement réédité en format de poche dans la collection « Terre de poche ».
2018, le 17 mai : parution du roman « L’École des chagrins » aux Éditions De Borée, dernier tome de la trilogie.

- En trente mots : Né près d’Agen, fixé à Montauban après avoir bourlingué hors de France comme instituteur, professeur puis inspecteur de l’E. N., je voyage maintenant en écrivant sur notre région telle qu’elle se présentait dans les années 50.
 
- Comment devient-on écrivain ? Et pourquoi ? Vous considérez-vous écrivain ? Écrivain n’est pas mon métier mais écrire est ma passion. Aux lecteurs de qualifier l’auteur que je suis en fonction de ce qu’ils éprouvent à la lecture de mes romans.
 
- De quels auteurs êtes-vous imprégné ? Références ?
J’adore Marcel Pagnol mais la liste de ceux que j’apprécie également nécessiterait plusieurs pages.
 
- Êtes-vous d’accord avec la nécessité d’avoir lu une dizaine de livres d’un auteur pour en être vraiment "proche" ? Tout à fait d’accord.
 
- De quels auteurs avez-vous lu au moins 10 livres ?
Victor Hugo, Zola, Alexandre Dumas père,...
 
- Participez-vous régulièrement aux salons du livre ? Qu’y cherchez-vous, qu’y trouvez-vous ?
Oui, pour y rencontrer mes lecteurs potentiels et leur faire partager mon enthousiasme. Également pour la convivialité qui est de mise entre auteurs. Enfin, par reconnaissance pour tous les organisateurs de salon qui me font l’honneur de m’accueillir.
 
- Montcuq en Q B... déjà venu ? (Oui, en 2016 pour présenter mon premier roman « Le Vieux Cartable ».
 
- Les "péripéties" ? Oui, avec assiduité.
 
- Georges Coulonges. L’avez-vous lu, connaissez-vous certaines de ses chansons ? Participerez-vous à la causerie littéraire du samedi ?
Oui, j’ai lu presque tous ses bouquins et je sais qu’il a écrit de magnifiques chansons engagées pour divers interprètes (Potemkine pour Jean Ferrat, par ex.).
Non, je ne serai pas disponible le samedi. Je le regrette sincèrement.
 
- Éditeur traditionnel ou propre éditeur, raisons, avantages et inconvénients ?
Je suis édité à compte d’éditeur par les Éditions De Borée qui ont intégré, en 2016, le groupe Centre France Presse. Je n’y vois que des avantages : aucun investissement financier de ma part, diffusion de mes romans sur tout le territoire national, notoriété du label « De Borée », grande proximité avec les auteurs « maison »...

- Vous sentez-vous observateur du monde, de notre époque ? Vos livres apportent une "compréhension du monde" ou autre chose... ?
Oui. Ayant connu le monde de la 2ème moitié du siècle dernier et l’ayant parcouru dans tous les sens, j’ai pris beaucoup de recul pour bien l’observer et, dans mes livres, je prends soin de situer mes récits dans un contexte historique, économique et social qui permet au lecteur de mesurer l’évolution du monde, des années 50 à aujourd’hui.
 
- État d’esprit du moment ?
Très positif. Je relativise toutes les mauvaises nouvelles dont nous gavent les journalistes et accorde toute ma confiance aux bonnes volontés qui sont majoritaires, mais occultées, dans notre monde
 
- Vos prochaines années ? Idée de vos prochains livres et "espérance de vie" ?
Je suis certain de mon passé mais je ne détiens pas les clés de mon avenir. J’espère seulement qu’il sera dans la continuité de ce que j’ai vécu jusqu’à ce jour et je fais tout pour qu’il en soit ainsi. J’ai donc des projets mais je sais que les trois Parques sont à l’œuvre.
 
- La vidéo... êtes-vous intéressé ? Non, merci.
 
- Figurez-vous parmi les abonnés Youtube ? Pourquoi ?
Non, je ne crois pas être abonné mais je n’en sais trop rien. Pourquoi ne serais-je pas abonné ? Je ne sais pas pourquoi !
 
Le questionnaire est très complet et je n’ai rien à ajouter. Merci.

Publiée dans le livre du Salon du Livre Montcuq en Quercy Blanc 2018.

Roger Cavalié ne souhaite pas d'interview vidéo... mais une vidéo existe avec lui où on le voit avec Catherine Ferrier, préfète du lot en 2016

Roger Cavalié vidéo.
Roger Cavalié présentait en 2016 "Le vieux cartable"...




Gérard Glatt a vu Cahors et Montcuq en 2017...







Votre avis sera peut-être utile



Voir sujet précédent du forum
Le principe de Stendhal